Malin comme un renard…

Après deux semaines d’hésitations et d’essais divers de points de crochets et de dimensions d’aiguille au tricot, j’ai décidé de ressortir une de mes machines à tricoter pour ce cadeau de naissance:

Tricot-machine beige + bordure crochet blanc (mailles serrées) et ma première broderie point de croix sur tricot. 

Ça roulotte un peu, mais je suis allée au bout à peu près dans les temps. 

Et c’est un vrai bonheur de retrouver ma machine.

Bullet 2017-2018

L’année se termine, je prépare déjà la suivante, en dressant mon bujo 2017-2018.

J’avais opté pour un agenda une-page/jour cette année, un très joli Aubergine Paperblank, dans un format midi (afin de ne pas prendre TOUTE la place dans mon sac), mais j’ai très vite compris que ça n’irait pas. Si je ne me sors pas trop mal de l’étalement de la semaine sur 6 pages, mais le format est en fait trop petit: impossible d’y glisser les factures à payer à la bonne page, ou l’ordonnance de mes nouvelles lunettes (qui attendent depuis décembre). ça dépasse, ça plisse, ça froisse, ça déborde, ça craint.

Et c’est dommage parce que le Jade Ultra m’avait conquise l’an passé: grand format, rabat aimanté, nickel pour garder tous les papiers sans les bousiller (sans parler de la pochette à soufflet), mais sur Poitiers, impossible de le trouver en version agenda, surtout en septembre-septembre.

J’ai donc un agenda d’un côté, et un carnet de l’autre, pour les collections, les rappels mensuels, et le dernier plan de cours de l’année. Autant vous dire que mon sac à main pèse 12 tonnes, sans parler du carnet de notes.

Et j’ai fini par me dire que tant qu’à trainer le poids d’un âne mort, pourquoi ne pas ressortir mon organiser? Il est bien difficile de séparer vie professionnelle et vie personnelle, mais on peut quand même essayer d’y mettre un peu d’ordre.

Voici donc le brouillon de ce que j’ai envisagé pour l’an prochain.

Le classique d’abord:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  1. Un calendrier annuel classique, mais qui sera ma référence pour les vacances et jours fériés.
  2. Un calendrier « mensuel » qui n’en a que le nom: il servira à intégrer le calendrier de mon établissement de l’an prochain: oraux, bac blanc, classes en sortie…
  3. Un calendrier très précis de chaque trimestre, avec sa liste de tâches à accomplir (TPE par exemple), pour anticiper les devoirs et les dates butoirs; c’est celui qui rythme ma vie au final. Et pourtant, il devra attendre la rentrée…

 

La Dutch Door

J’ai généré le papier à pointillés (Merci!!!) sur feuilles A4, massicotées ensuite en A5, et perforées (à peu près) au bon endroit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Avantage pratique du « 1semaine/page »: je vois tout de suite les jours spéciaux, les événement, toujours sous les yeux pour une semaine complète. Chaque semaine a sa to do list, un espace pour prendre des notes ou doodler, et une case « home » pour la gestion des tâches ménagères.
  • Tout en gardant les avantages pratiques du « 1jour/page »: bloc horaire (8h-22h pour les soirées parents-profs, ou entre amis), to-do list spécifique à chaque journée, espace pour notes ou doodles. Ce que je reproche aux semainiers, c’est qu’on peut difficilement tout y noter: rdv, cours, tâches à effectuer… Là au moins, je suis tranquille.

On y retrouve évidemment les codes couleurs que j’utilise depuis 20 ans.

Il y a moins de place pour doodler, mais je ne suis pas forcément très douée. Avec ma graphie aléatoire, mon carnet est très vite très moche. C’est pour ça que j’ai préimprimé les noms des jours. C’est plus net. (mais j’ai mal calibré l’impression, les trous ne tombent pas au bon endroit XD )

Je n’ai imprimé qu’une période, j’attends de savoir combien de classes j’aurai pour savoir de quelle place je dispose, mais un organiser est déjà très lourd; y mettre 500 pages pour couvrir l’année reviendrait à faire de l’haltérophilie.

 

Côté classe: c’est ce qui change le plus de l’habitude, pour moi en tout cas:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour CHAQUE classe:

  1. Un programme annuel organisé par période (j’en ai mis 6, mais il n’y en a que 5), c’est à dire non pas par trimestre, mais en fonction des vacances scolaires.
  2. Un plan de cours détaillé par période, pour retrouver facilement quel élève a vu quel document et pouvoir s’y référer lorsqu’ils préparent l’oral d’expression. Pratique aussi pour les listes des L. Et si j’ai prévu des doubles pages, c’est pour être sûre de pouvoir y prévoir les devoirs à faire et un cadre « to do »: que me reste-t-il à préparer, qu’aurai-je à corriger, quand et pour quand, à dupliquer dans mon agenda.
  3. Liste des élèves, infos importantes (adaptations, problèmes de santé à connaître avant de prendre des décisions, etc) et trombinoscope.
  4. Carnet de notes classique à 3 trimestres, et son recap pour les livrets scolaires.

Le point 1 et 2 peuvent sembler redondants lorsqu’on a plusieurs classes d’un même niveau, mais elles n’ont pas forcément cours au même moment de la semaine, et cela peut influencer le déroulé de l’unité (pensez aux deux mardis de mai  2018 par exemple, ou aux lundis de mai-juin 2017…).

 

Voilà l’idée que j’ai un moment envisagé pour l’an prochain (mais c’est sans doute plus adapté  à un collègue qui a des classes à 4h/sem). Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas, il me reste un peu de temps pour finaliser.